Tocard s’allonge... Âmes sensibles s’abstenir © tocardo/stock.adobe.com

Tocardo passe par la case Psychanalyse, et perd trois points de vie

Psychanalyse du sportif d’endurance. Fallait pas commencer à courir ! Pour comprendre maintenant pourquoi tu continues de courir, faut pas avoir peur de te faire quelques noeuds dans le cerveau. Et comme le cerveau d’un tocardo est plutôt léger... Ce n’est pas gagné.

Publié le

Tocardo saurait-il lire ?

Vous savez l’on s’embête un peu durant ce deuxième confinement. Figurez-vous que je me suis mis à la lecture. Oui, je sais, c’est surprenant. Bon je vous rassure, un seul livre, et j’ai choisi quand même qu’il ne soit pas trop épais. Franchement je l’ai acheté et je ne le regrette pas. Il concerne évidemment la course à pied. Son titre est "Psychanalyse du sportif d’endurance l’identité en marche". Son auteur est Florence Puklavec, une marathonienne. Livre publié aux éditions L’Harmattan.

Flo y va fort !

Je ne connais Florence pas et ne souhaite pas plus que cela la connaître :) Typiquement c’est un sujet qui nous intéresse tous. Qu’avons-nous dans la tête pour courir ces courses ? ça fait quand même quelques mois que je l’ai acheté ce livre. Il est tellement dense, généreusement documenté, que je l’ai toujours pas fini de le lire. Une vraie course d’endurance.

Psychanalyse du sportif d’endurance, un puissant somnifère...

En fait pas tous les soirs, mais on va dire, trois fois par semaine avant de me coucher je tente de le lire. Je reste bloqué depuis le début du confinement à la page 33. En fait c’est un livre truffé de citations, de références de plein de gens que je ne connais pas mais qui devaient très intelligents. Bon, beaucoup sont morts, comme quoi, l’intelligence ne sert pas tant que cela, mais les références indiquent souvent une date de naissance et une date de mort à côté du nom cité. Cela fait un peu glauque, mais bon. Donc souvent je débute la lecture de la page 33 et malheureusement je m’endors avant la fin de la page. Pourtant cela me parle vraiment ce qui est écris dans le bouquin… J’ai du mal à passer cette page 33 voilà et je bloque sur un truc s’appelle la rencontre avec ses limites. Je commence et je m’endors. Le surlendemain je reprends je me dis ah oui oui j’en étais là je recommence …

Alors je vais vous lire un extrait quand même que vous soyez un petit peu au courant. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas m’endormir là, j’ai pris 8 cafés juste avant. La rencontre avec ses limites…

Alors si l’on s’amuse à aller plus loin dans le livre, page 85, je peux vous la lire, car jamais je n’arriverai à lire les pages entre la 33 et la 85…

C’est vraiment un investissement que je ne regrette pas. Franchement 15,50 € pour bien s’endormi et rêver à la rencontre avec ses limites… Allez rêver bien vous aussi et surtout, surtout !

Une p'tite note ?

Un p'tit message agréable ?

À lire également

Tocardo fait la manche, en recherche d’un sponsor, un fournisseur de protections adultes contre l’incontinence ?

Saleté de crise ! J’étais en grande forme en 2020. J’aurais bien pu gagner l’UTMB, fastoche, sur un pied. Mais non, manque de chance. Une opportunité (...)

Mes meilleurs vœux 2031 depuis la Réunion (sur zoom)

Et oui, cela fait déjà 10 ans que nous subissons les confinements de printemps et d’hiver. Je vous adresse mes meilleurs vœux pour Noël. Ne nous (...)

Comment déterminer un rayon de 20km autour de chez soi ?

C’est la bonne nouvelle ! Dès samedi 28 novembre 0 heure, c’est open pour 3 heures de sortie, dans un rayon de 20km de rayon. Un sacré changement ! (...)

Championnat de France de trail 2021 - Salers - Parce que je le veau bien, meuh !

C’est parti pour les inscriptions aux championnats de France de trail, court ou long. En 2021, La Pastourelle sera de nouveau le support de ces (...)

Le Trail de France : mon cadeau de 380 km de long !

Pour mon 30e anniversaire, on m’a fait un super cadeau au boulot : une inscription au Trail de France, 380 km de long, 14K D+. Cool, merci. Mais (...)

Winter is coming : comment mettre son masque quand on porte un bonnet ?

L’incroyable ingéniosité des Français encore malmenée ? Après avoir couiné pendant des semaines que nous manquions de masques, avec l’arrivée des (...)