Pas de bras, pas de légumes © Tocardo/stock.adobe.com

26 mars - J9 - 74kg - Tous à la campagne !

Publié le

Mais pourquoi tout marche à l’envers dans nos économies ?

Cette pandémie aura permis de lever quelques absurdités de notre monde consumériste. Notre besoin le plus primaire, tel que de se nourrir, n’est pas assuré par notre activité. Chaque année, ce sont 200.000 saisonniers, des pays de l’Est et du Sud de l’Europe qui viennent bosser dans nos champs pour que nous puissions manger à notre faim. Une question de coût ? Nous trouvons pourtant d’ores et déjà excessifs le prix des légumes et fruits frais. Encore un souci dans notre société. Juste du pur arbitrage financier ? Nan, pas seulement, il s’agit de tâches rudes, mal de dos, etc. Et pour rappel aux Parisiens qui s’empressent d’aller bosser dans les champs suite à l’appel du ministre de l’Agriculture, non, il ne fait pas toujours beau. Parfois, il pleut. Et une journée sous la pluie, dans la boue, c’est dur, mais une semaine... Alors scrutez bien la météo avant de vous engager :)

Pas de bras, pas de fruits et légumes

C’est simple. Loin des activités du tertiaire, dont nous avons parfois bien du mal à trouver une utilité dans la vie réelle, un retour aux bases de la vie. Pour ma part je serai favorable à une obligation d’aller passer 1 semaine, chacun à notre tour, dans les champs. Cela permettrait sans doute à bon nombre de citadins de connaître la saison de chaque fruit et légume, et ainsi d’arrêter d’acheter des frais en mars, des cerises en mai, des tomates pendant tout l’hiver, etc. Et d’accepter de payer les fruits et légumes de France plus cher, car ils se rendraient compte du travail qu’il y a derrière tout cette production.

Le jardin au bureau... Va falloir voir plus grand...

Je n’ai pas toujours eu au bureau un jardin potager. Loin de là. Les différentes crises sanitaires (pesticides, fongicides, etc.) m’ont persuadé que la culture de fruits et légumes à grandes échelles, c’est ni plus ni moins que de l’industrie alimentaire, donc caca boue. Et comme cultiver mon potager dans mon jardin est impossible, car trop de limaces et escargots en ont décidé autrement, donc la solution de repli au bureau était toute trouvée.

Une p'tite note ?

Un p'tit message agréable ?

À lire également

Comment déterminer un rayon de 20km autour de chez soi ?

C’est la bonne nouvelle ! Dès samedi 28 novembre 0 heure, c’est open pour 3 heures de sortie, dans un rayon de 20km de rayon. Un sacré changement ! (...)

Tocardo passe par la case Psychanalyse, et perd trois points de vie

Psychanalyse du sportif d’endurance. Fallait pas commencer à courir ! Pour comprendre maintenant pourquoi tu continues de courir, faut pas avoir (...)

Championnat de France de trail 2021 - Salers - Parce que je le veau bien, meuh !

C’est parti pour les inscriptions aux championnats de France de trail, court ou long. En 2021, La Pastourelle sera de nouveau le support de ces (...)

Le Trail de France : mon cadeau de 380 km de long !

Pour mon 30e anniversaire, on m’a fait un super cadeau au boulot : une inscription au Trail de France, 380 km de long, 14K D+. Cool, merci. Mais (...)

Winter is coming : comment mettre son masque quand on porte un bonnet ?

L’incroyable ingéniosité des Français encore malmenée ? Après avoir couiné pendant des semaines que nous manquions de masques, avec l’arrivée des (...)

Cherche chien à louer pour longues balades

Vous avez un chien qui peut courir au moins 30 km sans rechigner ? Louez-le à un trailer, pour sa sortie longue du dimanche matin (...)